Arrestation de 40 tonnes d’engrais à Sonahoulou par la douane :

Les précisions du colonel Marcellin LAOUROU

 

– Il réitère la fermeté de la douane à traquer les indélicats

 

– Détails sur la peine d’emprisonnement

Au terme de la tournée de sensibilisation des populations sur les mesures prises dans le cadre de la lutte contre la cherté de la vie, le gouvernement a exprimé sa volonté de préserver les efforts fournis pour accompagner les cultivateurs. Les intrants agricoles sont destinés pour les récoltes de la saison et non pour des actes de commercialisation. La douane qui est l’institution en charge de la lutte contre la fraude et la contrebande est montée au créneau suite à l’arraisonnement de 40 tonnes d’engrais de type NPK soigneusement rangées dans un camion immatriculé au Mali. C’est l’inspecteur des douanes Laurent Parfait MEKOUN qui a montré à la presse le camion ainsi que son contenu tôt dans la matinée du 31 mai 2022 au poste frontalier des douanes de Sonahoulou dans la commune de Ouaké. Il a expliqué aux hommes des médias que cette opération a été possible après la réunion du DG douanes Alain HINKATI avec tous les chefs service d’intervention rapide des 12 départements du Bénin. Selon l’inspecteur MEKOUN, le DG a été ferme en ce qui concerne la mise en alerte du dispositif de vigilance pour traquer avec la dernière rigueur les auteurs de tels agissements.

Cerise sur le gâteau, le colonel Marcellin LAOUROU était l’invité du journal télévisé de 20 h sur la télévision nationale mardi dernier. Au cours des échanges avec le présentateur de l’édition, il a expliqué que les auteurs de tel agissement ne connaissent pas les dispositions de l’article 50 du code douanier. Selon cette disposition, il s’agit d’un détournement de marchandises de sa destination privilégiée et cela est passible de peine de privation de liberté de 2 ans fermes et d’une amende équivalente à 10 fois la valeur de la marchandise saisie. Et ce n’est pas fini, les moyens de transport de la marchandise sont saisis. Et pour terminer le colonel LAOUROU a expliqué que la lutte contre la sortie frauduleuse des engrais est une lutte implacable sans fin tant que les trafiquants seront actifs. La détermination du gouvernement est donc sans faille.

*Jandel G*

 

 

 

About Author

Rédaction SoleilLevant

Leave a Reply