Autonomie énergétique

TALON résolument engagé pour une fourniture de qualité et en quantité

 

Création de la Cellule stratégique de Développement du Secteur de l’Electricité. C’est l’une des décisions issues du conclave hebdomadaire des ministres du gouvernement, ce mercredi 12 octobre 2022. L’objectif qui sous-tend cette décision, s’assurer que la progression de l’ensemble des projets est compatible avec les objectifs poursuivis et, en particulier, celui de répondre à la demande d’énergie de manière efficace et compétitive.

Qu’on le veuille ou non, l’un des secteurs prioritaires du Programme d’Actions du Gouvernement, reste et demeure le secteur de l’énergie électrique. Moteur de tout développement, c’est donc à dessein que le Chef de l’État, Patrice Talon s’est employé et impliqué dans les réformes et autres actions afin de rendre le Bénin autonome. Les réformes structurelles mises en œuvre dans ledit secteur favorisent une amélioration continue des performances. A cela, il faut ajouter l’installation d’opérateurs privés et la création progressive d’un cadre visant à accueillir des acteurs privés concessionnaires d’actifs de production. Il en est de même des concessionnaires de distribution dans le monde rural, y compris l’ensemble des auto-producteurs industriels ou domestiques.

Ainsi, en raison des risques qu’engendrerait la multiplicité des acteurs faute d’une synergie des opérations dans le secteur, le Gouvernement a décidé, au cours du Conseil des ministres de ce mercredi 12 octobre, d’approfondir les réflexions sur les rôles et responsabilités respectifs de ces derniers et de proposer les règles qui régiront leurs interactions. Lesquelles réflexions ont abouti à la création d’une cellule chargée de s’assurer que la progression de l’ensemble des projets est compatible avec les objectifs poursuivis et, en particulier, celui de répondre à la demande d’énergie de manière efficace et compétitive. A défaut, elle proposera toutes les mesures correctives nécessaires.

Cette cellule, selon le communiqué du gouvernement, aura notamment pour mission de programmer et coordonner la réalisation des études permettant la prise de décision concernant les choix énergétiques structurants ainsi que celles visant à faire évoluer l’organisation du secteur électrique et les rôles de chacun des acteurs y intervenant ; de participer au développement des projets du secteur pour lesquels une mise en concession des ouvrages est prévue, en veillant particulièrement à préserver les intérêts de l’Autorité concédante ; de contribuer à la mise en œuvre du plan stratégique de développement du secteur électrique ; et enfin, de contribuer à l’appréciation ou l’évaluation des projets de partenariat avec le secteur privé.

Comme on peut le constater, les jours à bvenir sont prometteurs pour le Bénin, en ce qui concerne la disponibilité et la qualité de l’énergie électronique. Et c’est tant mieux pour son développement.

Éros AMAH.

 

 

 

About Author

Rédaction SoleilLevant