Cour constitutionnelle :

Razaki Amouda-Issifou remplace Joseph Djogbénou

 

La Cour constitutionnelle du Bénin a désormais un nouveau président. Le magistrat hors classe à la retraite, Razaki Amouda-Issifou devient le nouveau Président de la Cour constitutionnelle. Ancien vice-Président, et assurant l’intérim du Président de l’Institution depuis la démission de l’ancien Joseph Djogbénou, le mardi 12 juillet 2022, il a été élu à l’issue de l’assemblée générale des conseiller qui s’est tenue ce mardi 11 octobre 2022. Sylvain Nouwatin est élu quant à lui au poste de Vice-Président par les membres.

 

Il aura fallu trois (3) mois à la haute institution de la République avant de trouver le successeur de l’ancien président de la Cour constitutionnelle au Bénin. Selon le communiqué n°010/Cc/Sg signé du Secrétaire général, Gilles Badet, l’élection des conseillers a porté le choix sur Razaki Amouda-Issifou, l’ancien Vice-président. Le nouveau élu connaît la maison. En effet, après la démission de l’ex-président Joseph Djogbénou, le magistrat hors classe à la retraite aura assumé l’intérim durant trois (3) mois depuis le mercredi 13 juillet 2022.

 

Qui est Razaki Amouda-Issifou ?

 

Magistrat hors classe, à la retraite, Razaki Amouda-Issifou, a été député de la quatrième législature de l’Assemblée nationale, où il a présidé la Commission des lois et de l’administration. Il a été Secrétaire générale de la première Commission Electorale Nationale Autonome (Cena), en 1996 et coordonnateur Borgou du même organe électoral en 2011. Il a ensuite été rappelé à la magistrature avant d’être élu en 2010, Maire de la Commune de Ouassa-Péhunco, où il resta jusqu’en 2015. Il fut ensuite promu à l’inspection générale du Ministère de la justice, de la législation et des droits, avant d’être admis à la Cour constitutionnelle, en juin 2018, où il est élu, quelques jours après, au poste de Vice-président de la haute juridiction. Suite à la démission, le 12 juillet 2022 du Président de la Cour constitutionnelle, le professeur Joseph Djogbénou, il devient président intérimaire de l’Institution. Depuis hier mardi, 11 octobre 2022, le Magistrat hors classe, à la retraite, Razaki Amouda-Issifou devient le 6ème Président de la Cour constitutionnelle du Bénin, depuis l’ère du renouveau démocratique. Faut-il le rappeler, le nouveau Président de la Cour constitutionnelle a été élevé à la dignité de Grand Officier de l’Ordre national du Bénin le 24 septembre 2021.

 

Le nouveau vice-président !

 

A l’instar de son Président, Sylvain Nouwatin est aussi un magistrat hors classe à la retraite. Il devient désormais le vice-président de la Cour constitutionnelle. Qu’il vous souvienne, il a occupé de grandes responsabilités dans les Cours et tribunaux du Bénin. Entre autres, il a été président des tribunaux de Porto Novo, d’Abomey et de Lokossa, mais aussi procureur de la République à Natitingou de 1988 à 1995. Il a été aussi président de la Commission Electorale Nationale Autonome (Cena) pour l’élection présidentielle de 2006, et Secrétaire général de la Cour constitutionnelle de 2009 à 2016. Membre de la Cour constitutionnelle depuis le 07 juin 2018, il occupe désormais, depuis ce mardi 11 octobre 2022, le fauteuil du Vice-Président de Haute institution. Le N°2 de la Cour constitutionnelle a été fait, commandeur de l’Ordre national du Bénin le vendredi 24 septembre 2021.

 

Éros AMAH.

About Author

Rédaction SoleilLevant

Leave a Reply