Deuxième session de la commission Aatec de l’Ancb

De pertinentes recommandations pour une meilleure maîtrise de l’eau dans les communes

Comment limiter la dépendance de l’agriculture béninoise vis-à-vis de la nature et notamment de la pluviométrie ? C’est la question principale qui a nourri les débats lors de la deuxième session de la commission thématique Agriculture Foncier Aménagement du Territoire Environnement et Climat de l’Association Nationale des Communes du Bénin (Ancb), tenue à Covè les 13 et 14 octobre 2022, dernier. Ouverte par le Maire de Ouessè Firmin Ibidon Akpo, président de la commission, la session a réuni des Maires, des Adjoints au Maire, des Chefs d’Arrondissement, des Élus et cadres à divers niveaux de l’administration centrale et des mairies.

Au cours de ces deux jours de réflexion dont le thème principal est : “Maîtrise de l’eau pour une agriculture durable dans la communes du Bénin”, les participants à la deuxième session de la commission thématique Agriculture Foncier Aménagement du Territoire Environnement et Climat de l’Association Nationale des Communes du Bénin (Ancb), ont eu droit à plusieurs communications notamment sur le Projet Moyens de Subsistance Durables du Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud) et le Projet Taera de la Coopération Belge Enabel. Deux initiatives qui accompagnent les communautés locales béninoises dans le secteur agricole en mettant un focus sur les techniques de maîtrise de l’eau pour une agriculture résiliente dans le contexte actuel de changement climatique. Ils ont également été informés sur les opportunités de captage de l’eau en toutes saisons, au service de l’agriculture, à partir des puits artésiens, disponibles au Bénin et ont visité une ferme agropastorale où la gestion intégrée des ressources en eau est au service de l’agriculture de saison et de contre saisons.

En procédant à l’ouverture de la session, le Maire de Ouessè a invité les participants à se donner à fond pour faire des propositions pertinentes aux communes afin que l’eau source de vie ne se transforme en menace pour les communautés comme c’est le cas ces derniers jours.

Un appel qui a reçu un écho favorable puisqu’à l’issue des travaux, plusieurs recommandations pertinentes ont été faites aussi bien à l’endroit de l’État, de l’Ancb que des communes elles-mêmes.

Laurence ATAYI

 

 

 

 

About Author

Rédaction SoleilLevant

Previous Post