Journée internationale des filles

Les actions du gouvernement en faveur des filles

La journée internationale des Filles (JIFi) 2022 est célébrée ce mardi 11 octobre sous le thème : « Notre temps est venu, nos droits, notre avenir ». A travers un message, la ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, Véronique Tognifodé a fait le bilan des actions menées par le gouvernement béninois pour la promotion des droits des filles au Bénin.

Proclamée par les Nations Unies en décembre 2011 à travers la résolution 66/170, la JIFi est célébrée chaque 11 octobre. Selon la ministre des Affaires Sociales et de la Microfinance plusieurs investissements ont été réalisés ces dernières années par le gouvernement du Bénin pour protéger les filles. Sous leadership du Chef de l’Etat, Patrice Talon, informe-t-elle, le gouvernement a pris des « résolutions fermes et introduit des réformes » afin de permettre aux filles d’éclore leur potentiel. Grâce aux réformes, des avancées ont été enregistrées en matière de protection des filles, de leur droit à la santé sexuelle et de la reproduction et de leur maintien dans le système éducatif et d’apprentissage.

Véronique Tognifodé cite la promulgation de la loi du 20 décembre 2021 portant dispositions spéciales de répression des infractions à raison des sexes des personnes et de protection de la femme en République du Bénin. Cette loi interdit formellement « les relations amoureuses entre un enseignant et son apprenante ». Il y a aussi la promulgation de la loi modificative du 20 décembre 2021 relative à la santé sexuelle et de la reproduction en République du Bénin. Elle encadre « l’avortement et protège les filles contre les conséquences de l’avortement clandestin ». Quant à la promulgation de la loi modificative et complétive du 20 décembre 2021 portant Code des personnes et de la famille en République du Bénin, elle donne la possibilité de transmission du patronyme par la fille si cela est souhaité.

De gros investissements sont également faits pour maintenir les filles à l’école et autonomiser celles déscolarisées. « En plus, des mesures d’exonération des frais de scolarisation des filles, le Gouvernement par le biais du Ministère des Affaires Sociales et de la Microfinance, déploie le projet de l’Autonomisation des Femmes et du Dividende Démographique (SWEDD) qui assure l’offre gratuite de kits scolaires à de milliers de filles issues des ménages pauvres depuis 3 ans, la formation et l’offre gratuites de kits d’installation à 5460 filles déscolarisées et l’insertion professionnelle de 1200 filles diplômées sans emploi sur le territoire national », indique la ministre Tognifodé.

Ces derniers mois, la campagne Agbazatche a été déployée à grande échelle dans les collèges et lycées. 770 espaces sûrs ont été créés dans les 77 communes pour sensibiliser « les filles sur les comportements à risques et les thématiques de la vie courante ». La ministre des Affaires sociales a au nom du gouvernement adressé ses remerciements à tous les partenaires techniques et financiers, les Organisations non gouvernementales et de la Société Civile qui œuvrent quotidiennement pour la protection des droits des filles et l’amélioration de leurs conditions de vie.

About Author

Rédaction SoleilLevant

Leave a Reply