Publication de la liste des candidats aux élections législatives de janvier 2023:

Encore 24 heures pour la fumée blanche à l’Up le Renouveau

Le Comité mis en place par les instances du parti l’Union Progressiste le Renouveau que dirige le 2ème Vice-président, Gérard Agbénonchi est à pieds d’œuvre pour sortir la liste officielle des candidats devant représenter le parti aux prochaines élections législatives du 8 janvier 2023. A vingt-quatre (24) heures de la fin du délai imparti pour l’étude des dossiers, tous les postulants retiennent toujours leur souffle.

Méthodiquement, mais résolument, l’on s’approche inexorablement de la date du 8 janvier 2023. Laquelle date va connaître le renouvellement de la 8ème législature à travers les élections législatives. Si tous les états-majors sont à pieds d’œuvres pour asseoir les meilleures stratégies, l’effervescence est plutôt remarquable au niveau du parti l’Union Progressiste le Renouveau.

En effet, après l’étape de collecte des candidatures, qui a été ouverte du 1er octobre et à pris fin le mercredi 12 octobre 2022 dernier, le comité d’étude des dossiers composé de huit membres à savoir, Gérard Agbénonchi, député à l’Assemblée nationale. Il sera entouré de Bio Sarako Tamou, Maire de la commune de Banikoara ; Christian Parfait Ahoyo, ancien vice-président de l’ex Prd ; de Nathanaël Koty, ancien président du parti Per ; de Christelle Houndonougbo Alioza, directrice administrative du parti ; de Me Ibrahim David Salami, professeur titulaire de droit public, avocat à la Cour ; de Me Rafiou Guy Charles Paraizo, avocat à la Cour et de Me Nicolas Assogba, avocat à la cour, est à pieds d’œuvre depuis le dimanche 16 octobre dernier. Demain jeudi 20 octobre 2022 donc, sauf un revirement ou un imprévu de dernière minute, la fumée blanche devrait sortir du cratère du siège du parti de l’Union Progressiste le Renouveau.

La tâche sera une sinécure pour le président Gérard Agbénonchi et ses membres. Au fait que ce parti est reconnu comme le plus grand du Bénin, il faut ajouter les fusions et les adhésions pêle-mêle aux idéaux du parti dirigé par l’ex président de la Cour constitutionnelle, Joseph Djogbénou. Même si la rumeur selon laquelle il aurait été retenu d’écarter les artisans de dernière minute, la tâche ne sera aussi aisée pour le comité. Selon les indiscrétions, ce dernier aurait reçu environ un millier de dossiers de candidatures. Sur quels critères les huit membres sont-ils entrain d’étudier les dossiers ? Bien malin qui pourrait répondre. Néanmoins, les candidats qui seront sortis du lot, devront être populaires dans leur fief et financièrement nantis.

Faut-il le rappeler, cette deuxième étape franchie, les préparatifs iront très vite au parti de l’Union Progressiste le Renouveau. En effet, conformément au programme établi, la procédure de délivrance de quitus fiscal aux candidats est fixée au 22 octobre ; le paiement de la caution, 24 octobre et le dépôt des dossiers à la Commission Electorale Nationale Autonome (Cena) prévu pour le 28 octobre 2022.

Éros AMAH.