Rencontre entre les deux anciens chefs d’état et l’actuel locataire de la Marina :

Patrice TALON s’engage résolument pour la décrispation de la tension politique

Une retrouvaille diversement appréciée par les béninois

La cohésion sociale en marche

 

Le Bénin reste et demeure une nation bénie. Par certains actes, il étonne plus d’un. A la suite de l’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo et des anciens présidents de l’Assemblée nationale, Patrice Talon a reçu dans la soirée de ce lundi 13 juin 2022, son prédécesseur Thomas Boni Yayi. Tout comme lors des précédentes rencontres, ces échanges au sommet de l’Etat, présagent d’une volonté manifeste d’aplanir les divergences et d’instaurer l’unité et la cohésion au sein des populations de même que les acteurs politiques.

L’absence de Boni Yayi aux audiences du mercredi 08 juin 2022 a semblé laisser certains observateurs de l’actualité sociopolitique sur leur soif. D’aucuns ont même trouvé une once d’inachevé dans la démarche pourtant salutaire de Patrice Talon de consulter ses ainés sur des questions préoccupantes d’intérêt national. Mais c’est sans compter avec la lucidité de l’homme qui vient une fois encore de démontrer à la face du peuple, qu’il est constamment à son écoute. Interpellé par certains journalistes sur l’absence de Boni Yayi aux échanges du 08 juin, Wilfried Léandre Houngbédji, Secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement avait déjà laissé croire que la dynamique de dialogue amorcée par Patrice Talon le 08 juin, n’est que la première d’une série. « Nous sommes convaincu que le président Patrice Talon ne s’arrêtera pas à ce niveau en ce qui concerne la rencontre des personnalités. Ces rencontres annoncent certainement d’autres qui viendront plus tard. C’est une question d’agenda et vous aurez le temps de voir qui sont les autres personnalités qui vont venir rencontrer le président de la République », avait-t-il confié. Facile donc de conclure à travers ces propos, qu’un souci d’agenda explique certainement l’absence de Boni Yayi aux consultations du mercredi dernier. Visiblement, les choses sont rentrées dans l’ordre et Boni Yayi a eu ce lundi, son tour de visite au salon d’honneur du chef de l’Etat, la deuxième fois en huit mois. Ce qu’il convient de saluer dans la dynamique du chef de l’Etat, en attendant d’avoir les retombées concrètes de ces échanges, c’est l’ambition de dialoguer avec les principaux acteurs de la politique béninoise.

*Nous tendons vers la cohésion sociale*

Avec l’audience accordée à Boni Yayi, la dynamique de dialogue se formalise et l’opposition dite formelle peut désormais se réjouir d’avoir eu un interlocuteur valable auprès de Patrice Talon pour porter ses desiderata. Ce cadre d’échanges est d’ailleurs nécessaire pour anticiper sur les éventuelles crises sociopolitiques traversées par notre pays. Et c’est avec bonheur et grande joie que le peuple accueille l’annonce de Patrice Talon d’institutionnaliser ce creuset. « Nous allons formaliser ce cadre d’échanges et de contact », a notamment précisé le chef de l’Etat à la fin des échanges avec son prédécesseur. Le format de la rencontre, le contexte, les sujets abordés témoignent de la volonté d’associer tous les maillons à la gouvernance de la cité. L’axe Talon-Yayi-Soglo constitue indubitablement un trio d’acier qui fera détendre l’atmosphère politique quand on sait que les turbulences politiques de ces dernières années gravitent autour de ces trois personnalités. En décidant de se donner la main, c’est le Bénin qui gagne. Le rapprochement des trois hommes augure déjà de ce que bon nombre de goulots d’étranglement pourraient être levés dans la perspective des prochaines élections législatives.

*La démarche de TALON diversement appréciée*

Juste quelques heures après l’annonce de cette visite, les béninois ont exprimé leurs sentiments. Dans la masse, c’est une joie de savoir qu’il y aura un apaisement de la tension politique surtout que nous sommes à la veille d’une élection législative qui retient toutes les attentions. Le défi du moment est grand au regard des évènements malheureux qui sont survenus en Mai 2019 après les dernières élections législatives. Certaines personnes pensent donc que ces rencontres permettront d’avoir une élection inclusive dans un climat de paix durable pour les uns et les autres. Il est donc à espérer que les différents acteurs s’entendent sur le minium pour que le Bénin puisse continuer à toujours étonner le monde.

*Jandel G*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

About Author

Rédaction SoleilLevant

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *