Retour triomphal et expositions des trésors royaux

Patrice Talon restaure la dignité et l’unité nationale par le tourisme

 

Par AMOUS GAF

 

Le peuple béninois vit dans une grande fierté. La restitution des 26 trésors royaux au Bénin par la France, conséquence de la diplomatie offensive du président Patrice Talon, suscite un enthousiasme général. Tout le peuple béninois est plongé dans une liesse populaire. Après plus de 120 ans en exil, ces trésors royaux retrouvent leur lieu de déportation. Comme l’a chanté le célèbre artiste international G.G Vickey, pour exprimer la nostalgie du pays, ces patrimoines culturels qui représentent, dans leur grande majorité, les trônes et les symboles de la royauté, séjournent au Bénin. Fait inattendu pour certains qui se sont vite réveillés de leur scepticisme. Ceci, parce que lorsqu’on se faire appeler Patrice Talon, rien n’est impossible. Le compétiteur né a prouvé à la face du monde, qu’il est un digne fils de la lignée royale du Danhomey, actuelle République du Bénin. Autant que le peuple béninois, toute la cosmogonie royale se trouve dans l’extase. Cet exploit diplomatique est un signe de la dignité nationale retrouvée, disons même l’expression de l’unité et la souveraineté nationale. Seul et unique pays des anciennes colonies françaises à négocier et obtenir cette libération des biens culturels longtemps gardés en otage. Un événement historique qui mérite d’être célébré. Et le président Patrice Talon a donné la chance à tous les Béninois, de contempler ces trésors royaux et ce qu’ils incarnent au plan spirituel et cultuel. Le chef de l’État a fait de chaque béninois, témoin de l’histoire. L’exposition de ces trésors royaux ainsi que les objets d’art contemporain à la salle des fêtes du palais de la République est une manière judicieuse de rafraîchir la mémoire au vaillant peuple béninois qui ne recule devant rien et surtout d’immortaliser la témérité, la combativité, l’ingéniosité et la bravoure des vénérables ancêtres. C’est aussi une manière de promouvoir davantage la culture béninoise et le tourisme, et en faire un vecteur de l’unité nationale, la cohésion sociale, la stabilité politique et le vivre-ensemble. Pari gagné au regard de l’adhésion populaire observée.

About Author

Rédaction SoleilLevant