Tournée nationale du Présidium du parti UP le Renouveau

Après Ouidah, Kpomassê et Allada hier, Djogbénou et sa délégation attendus ce jour à Sô-Ava

 

Après une courte pause, la délégation du Presidium du parti l’Union Progressiste le Renouveau, conduite par son président, Joseph Djogbénou reprend son bâton de pèlerin pour aller à la rencontre des militants à la base. Après le tour de Ouidah et Kpomassê hier mercredi, 19 octobre 2022, Joseph Djogbénou et toute sa délégation composée entre autres de la 1ère vice-présidente Mariam Chabi-Talata, du 2ème vice-président Gérard Gbénonchi, du coordonnateur Ouémé du parti Louis Gbèhounou Vlavonou, des députés Epiphane Honfo, Lucien Houngnibo, Nestor Noutaï sont attendus sur la cité lacustre de Sô-Ava. La cité lacustre de Sô-Ava, qualifiée par un ancien ambitieux Président de la République, de Venise de l’Afrique, mais qui n’a jamais eu la chance de connaître ces caractéristiques devant la porter à ce rang, malgré le passage de plusieurs régimes.

Comme on peut s’y attendre, les attentes des populations de cette contrée de la 6ème circonscription électorale est diverses et variées. Et cette visite du plus grand parti du Bénin ne saurait passer inaperçue. Connaissant le sens de militantisme chez les peuples Toffins, la séance avec la délégation que va conduire le président du parti l’Union Progressiste le Renouveau, Joseph Fifamin Djogbénou pourra être une rencontre de francs échanges.

Ancien fief légendaire du Parti du Renouveau Démocratique (Prd), aujourd’hui fondu dans l’Union Progressiste, la commune de Sô-Ava a perdu sa fidélité. Ces dernières années, elle a été à la solde d’autres formations. La fusion entre l’Union Progressiste et le Parti du Renouveau Démocratique devrait être une aubaine pour cette commune. Et cela, devrait être l’un des points sur lesquels le président Joseph Djogbénou et les membres de sa délégation doivent asseoir leurs allocutions de mobilisation et de galvanisation.

D’ores et déjà, Djogbénou, le présidium et tous les membres de la délégation peuvent déjà se conforter d’une chose : la symbiose qui caractérise la gestion de l’actuel premier citoyen de cette commune, Jean Méjor Zannou et ses mandants. C’est un point crucial et très réconfortant sur lequel le Bureau national doit surfer pour asseoir une véritable base sur la cité lacustre.

 

Éros AMAH.

 

About Author

Rédaction SoleilLevant