Union progressiste

Après l’arrivée de DJOGBENOU, le bouleversement continue dans d’autres instances

Le présidium s’enquiert des conditions de travail du personnel administratif

L’Union progressiste (Up) continue de nourrir l’actualité au Bénin. Après le réaménagement opéré au niveau du présidium, des changements ont été annoncés au niveau de certaines coordinations départementales. L’Union progressiste fait la place aux jeunes au niveau de la direction de ses instances. Après le remplacement du président Bruno Amoussou le samedi 16 juillet 2022 à la tête du parti, au niveau des coordinations départementales, des changements s’opèrent. A la coordination Up du Plateau, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Antoine Idji Kolawolé a été remplacé. Désormais, c’est le député de Kétou, Louis Dossou qui prend les rênes de la formation politique dans ce département. La même chose s’est faite au niveau du Mono. L’ancien président du Parlement, Mathurin Nago, n’est plus à la tête de la coordination. Il a aussi été changé. La décision d’opérer ces mutations au niveau des coordinations départementales a été prise le samedi 16 juillet 2022 lors de la réunion extraordinaire du bureau du parti. C’est au cours de ce conclave que l’ex-président de la Cour constitutionnelle, Joseph Djogbénou, a pris la présidence de ce parti soutenant les actions du chef de l’Etat. Il en est de même pour la vice-présidente de la République, Mariam Chabi Talata, et le président de la commission des finances de l’Assemblée nationale, Gérard Gbénonchi qui assurent désormais les fonctions de première vice-présidente et de deuxième vice-président.

About Author

Rédaction SoleilLevant

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.